Brieuc vient de recevoir son premier animal de compagnie : un poisson rouge. L' animal aussitôt prénommé Fred'o a été installé soigneusement près du lit et depuis trois jours Brieuc, après l'avoir nourri de quelques flocons, s'endort en regardant nager Fred'o à la lueur de sa veilleuse.

Oui, mais ce soir, Fred'o n'est pas en forme. Il reste amorphe au fond de l'aquarium et refuse de se nourrir. Pour Brieuc, c'est le drame, son poisson, que dis-je, Fred'o, son nouvel ami est malade. Branle-bas de combat dans la maison : il faut sauver le poisson Fred'o. Au programme : changement d'eau, nettoyage de l'aquarium et des accessoires, cris, pleurs et prières... Fred'o semble retrouver un petit peu de vigueur et Brieuc au terme d'une longue soirée bien agitée finit par s'endormir d'épuisement, les yeux pleins de larmes.

"En quoi est-ce là de l'hypersensibilité ?, me direz-vous, N'importe quel enfant s'attache à un animal. " Je suis bien d'accord. En fait, l'hypersensibilité se situe dans la suite de l'histoire : Marianne, la mère de Brieuc, bouleversée par l'état de Fred'o ne parvient pas à trouver le sommeil. Inquiète, elle se relève plusieurs fois dans la nuit pour veiller sur Fred'o et arrive épuisée le lendemain à son travail. Bien sûr les plus sensibles d'entre-vous se demandent ce qu'est devenu Fred'o., entre-nous, un poisson rouge que vous ne connaissez même pas... Eh bien rassurez-vous, car il va bien. Cela fait maintenant plus d'un an que Fred'o et Brieuc vivent ensemble sans aucun autre problème.

Allez-vous me croire si je vous raconte qu'il est arrivé une histoire similaire dans ma famille. Cette fois-ci le poisson rouge n'a pas de nom, c'est qu'il appartient à des cinquantenaires qui ont passé l'âge de prénommer les poissons. Des gens sérieux, actifs et le poisson n'est qu'un objet de décoration de la salle de bain depuis plusieurs années, salle de bain dans laquelle, détail qui a son importance, est également installé la cuvette des toilettes. Ici aussi, on est précoce mais on ne veut pas le savoir. On se revendique du troupeau, français moyen dans l'âme et dans l'attitude. Les précoces ? Ce n'est surtout pas nous !

Seulement il arrive parfois à Monique, poussée par une envie pressante, de se lever la nuit. Et cette nuit là, Monique, qui est infirmière, voit tout de suite que le poisson ne se porte pas bien. Elle tapote sur la vitre pour le faire réagir, rien. L'aquarium est sale, le poisson sans réaction, une décision s'impose. Monique réveille Michel, son mari, et un sauvetage s'improvise au milieu de la nuit ! Monique réanime le poisson dans le lavabo tandis que Michel s'occupe du nettoyage. Au bout d'une heure le poisson semble mieux, ils retournent se coucher... Là encore, pour les plus sensibles, je confirme le bon rétablissement du poisson.

Ne croyez pas pour autant que l'on n'est pas précoce lorsqu'on maltraite un poisson rouge... J'ai connu une mère précoce qui s'est débarrassé des poissons rouges bien portants de ses enfants dans la chasse d'eau.

Monsieur Sensfelder dit que, pour ceux-là, il y a une peur de leur hypersensibilité. Cette peur conduit à des actes en opposition totale à leur fonctionnement premier. Ce n'est pas un acte provenant de leur personne mais le résultat de leur histoire.

Delphine Gouteux

Conseil pour les enfants précoces et leur famille

Contact : 06 64 18 46 30