Je dois venir passer un test de QI et j'aimerais savoir comment ça se passe. J'ai préparé quelques questions...

Emilie : Qu'est-ce que ça veux dire QI ?

Bernard Sensfelder : QI veut dire quotient intellectuel, il s'agit de comparer les capacités des enfants à répondre à un certain nombre de questions. Cela permet de réaliser un classement entre ceux qui réussissent bien, ceux qui sont moyens et ceux qui sont faibles. Ce test est censé refléter l'intelligence mais l'intelligence est quelque chose de bien plus large que cela. Ceci dit il s'agit d'une convention sociale. De la même manière que tout le monde s'est mis d'accord pour mesurer les distances en mètres et non plus en pieds en coudes ou d'autres mesures plus ou moins locales, tout le monde est d'accord pour utiliser ce test afin de mesurer l'intelligence.

Emilie : Est-ce que c'est difficile ?

Bernard Sensfelder : Les premières questions et les premiers exercices sont très faciles puis cela se complique très progressivement. Souvent les enfants précoces sont un peu déstabilisés par la facilité des premières questions et se trompent ! Il faut bien comprendre que ce test s'adresse à tous les enfants, y compris les enfants handicapés mentaux. C'est un peu comme si tu devais faire du saut en hauteur, pour le premier saut la corde est posée par terre et à chaque fois on la remonte d'un centimètre. Il y a un moment où tu n'arrives plus à passer par dessus même après plusieurs essais, c'est ta limite.

Emilie : Quel genre de questions et d'exercices est-ce ?

Bernard Sensfelder : C'est assez diversifié. Il y a des questions de vocabulaire, des puzzles à réaliser avec des cubes, des erreurs à trouver dans des dessins, des points communs à trouver entre certaines notions, des exercices de mémoire, des exercices de vitesse, des calculs mathématiques. En fait ça ressemble plus ou moins aux jeux que l'on trouve dans les magazines.

Emilie : Est-ce que ça dure longtemps ?

Bernard Sensfelder : Oui, c'est assez long souvent entre deux et trois heures. Si tu es fatiguée, il sera possible de faire des pauses entre les exercices.

Emilie : J'ai peur de ne pas réussir.

Bernard Sensfelder : Il ne s'agit pas de réussir. Si tu réponds bien à toutes les questions, je serais bien embêté car cela voudrait dire que ton intelligence est trop grande pour le test et je ne pourrais pas la mesurer ! Rassures-toi, mon travail consiste à te mettre à l'aise afin que tu puisses donner le meilleur de toi-même. Si je vois que tu es trop anxieuse, on s'occupera de ta peur avant de passer le test.

Emilie : Quand aurai-je le résultat ?

Bernard Sensfelder : A la fin du test, je pourrai déjà te dire si tu es précoce ou pas. Puis je t'enverrai un compte-rendu détaillé quelques jours après. Dans celui-ci tu auras des détails sur tes points forts et tes points faibles.

Emilie : A quoi cela va-t-il me servir ?

Bernard Sensfelder : Tout d'abord à confirmer que ta différence vient bien de ta précocité et cela de manière reconnue par l'ensemble des personnes qui se préoccupent de la précocité. Tu pourras adhérer à différentes associations, comme l'ANPEIP par exemple, en présentant le résultat au test. Cela peut également te servir si tu souhaites faire reconnaître ta précocité au niveau de l'Education Nationale pour un aménagement particulier de cours ou un saut de classe.

Emilie : Est-ce que le résultat est fiable ?

Bernard Sensfelder : C'est une bonne question. Oui le résultat est assez fiable dans le temps, un QI n'évolue pas beaucoup au cours de la vie. Et non car le résultat dépend beaucoup des conditions dans lesquels le QI est réalisé. Lorsque les enfants précoces ne se sentent pas en confiance, ils refusent souvent de répondre aux questions. Par exemple un petit garçon à qui on faisait passer le test avec quelqu'un qu'il n'appréciait pas a répondu qu'un chien avait trois pattes. Après le test il a expliqué à sa mère que la personne n'avait pas précisé de quel chien il s'agissait... seulement le psychologue qui avait fait passer le test a pris sa réponse très au sérieux et les résultats ont été très mauvais.