Franchement, je ne comprends pas à quoi cela me sert d'aller à l'école. Je connais déjà la plupart des trucs que l'on voit et j'irais bien plus vite si j'étudiais seule chez moi. En plus, on nous répète chaque année la même chose : l'accord du COD je l'ai appris au moins 5 fois ! Et puis à quoi vont me servir toutes ces connaissances, ça n'a aucun rapport avec ce que je veux faire plus tard.

Aller à l'école est quelque chose de normal pour la plupart des enfants. Ils y vont parce que c'est comme ça, tout le monde le fait depuis toujours ou presque. Ils ont l'impression que l'école a toujours été comme elle est maintenant. Mais comme tu es précoce, tu as besoins de comprendre pour pouvoir agir et te situer en tant qu'élève. Les réponses que tu entends habituellement ne te satisfont pas. Pour comprendre à quoi sert l'école, il faut revenir à son origine.

Au tout départ l'école servait à former l'élite de la nation, seuls les princes et les nobles recevaient une éducation nécessaire pour assurer leur fonction. Les autres enfants apprenaient de leurs parents. Dans certains cas les enfants précoces avaient également droit à une éducation spécifique. Pour cela il fallait qu'ils soient remarquables et qu'il se trouve quelqu'un pour les remarquer ! Ils intégraient ainsi des postes de confiance au service des dirigeants. Il faut mieux avoir quelqu'un d'intelligent avec soi que contre soi, les enfants précoces développaient ainsi un attachement à ceux qui leur avaient permis de satisfaire leur soif de savoir, ce qui les rendaient inoffensifs envers les dirigeants. L'Eglise se conduisait de même, elle sélectionnait et formait de jeunes enfants précoces afin d'avoir à son service des personnes reconnaissantes et fidèles. Bien sûr il n'était pas possible de maîtriser totalement le comportement des enfants précoces mais le lien affectif développé entre les maîtres et l'élève suffisait pour que toute remarque négative à leur égard soit perçue comme une trahison. Les choses se sont déroulées ainsi pendant des centaines d'années.

Puis avec le siècle des Lumières de nouvelles idées vont apparaître : d'abord celle d'égalité entre les hommes, qui est vivement discutée. Le savoir, la connaissance sont les nouvelles références des humanistes. L'intelligence devient la référence, elle sert à distinguer l'homme de l'animal. Quelques livres circulent, l'économie se développe peu à peu, on a besoin de plus de personnes sachant lire et écrire. Ce sont les prêtes et les religieux qui vont ouvrir de petites écoles pour alphabétiser une partie de la population. On y passe quelques années dans une seule classe à apprendre des prières et son alphabet, les meilleurs peuvent se faire embaucher pour travailler dans les postes de bureau et de commerce crées par la toute nouvelle industrie.

Les protestants qui prônent un accès direct à la bible vont ouvrir des écoles pour enseigner à lire et à écrire. Devant le succès de celui-ci, l'église catholique va créer de nombreux ordres religieux afin de conserver son pouvoir. Le XVIIIème siècle voit également un fort exode rural du à la rationalisation de l'agriculture : ce qui entraîne un nombre important de personnes sans abri dans les rues des grandes villes. Les garçons y vivent de menus larcins et les filles se prostituent pour survivre, ce qui crée une insécurité permanente. L'état et les ordres religieux s'entendent afin que soient créer des hospices pour accueillir cette population et que l'ordre social revienne.

Le premier objectif des hospices est de convertir au catholicisme la population desoeuvrée afin de lutter contre l'influence du protestantisme, à l'époque la religion était surtout une affaire de notables, le peuple n'avait que quelques notions de religion. Le second objectif est de garder sous contrôle une partie de la population afin de maintenir l'ordre public. Les activités de l'hospice se déclinent sous deux formes : nourrir, soigner les corps et les âmes de ceux qui en ont besoin, cela deviendra l'hôpital et éduquer les enfants afin qu'ils deviennent des catholiques exemplaires, cela deviendra l'école. Note que l'objectif de cette école n'est pas la maîtrise des connaissances mais la maîtrise des enfants. Le résultat est qu'il faut y passer beaucoup de temps (pendant ce temps, on ne fait pas de bêtises) pour y apprendre peu de choses, c'est à dire surtout à se comporter de manière sociable.

Il existe donc deux sortes d'école : une école pour les notables afin qu'ils apprennent à gouverner et une école pour les pauvres, afin qu'ils apprennent à obéir. Avec le temps la différence s'atténue un peu mais il est quasi-impossible de passer d'une sorte de l'école à l'autre jusqu'en 1975. Tu vois ce n'est pas si vieux. D'ailleurs on parle toujours des "bons" établissements, ceux dans lesquels les dirigeants sont formés et des "mauvais" établissements, ceux dans lesquels on accueille un public qu'il s'agit de sociabiliser. Avec l'apparition des crises économiques depuis quelques dizaines d'années, il est difficile pour les jeunes de trouver un emploi. L'école, l'université permet de les maintenir occuper afin qu'ils ne troublent pas l'ordre public et qu'ils nourrissent un rêve d'avenir.

Alors à quoi ça te sert d'aller à l'école : - ça te sert à intégrer la société, à y apprendre les règles sociales qui feront de toi une bonne citoyenne, partageant la même vision du monde que les autres et, du coup, pouvant travailler avec eux au développement de la même société. Cela prend beaucoup de temps d'où le fait de répéter plusieurs années de suite les mêmes leçons afin de te garder plus longtemps à l'école. En fait, au départ les enfants ont chacun une expérience du monde très différente, à l'arrivée ils sont tous plus ou moins d'accord pour participer au maintien de la société. Eh oui, l'école est une affaire hautement politique, la façon dont les enfants y sont éduqués influence toute leur conception du bien et du mal. - ça sert à avoir des diplômes. Une fois que tu partages la même vision de la société que les autres, tu souhaites t'y intégrer, trouver ta place. Pour cela on va te demander des preuves de tes compétences. Pour faire le métier dont tu rêves tu devras fournir un diplôme qui certifie que tu maîtrises les connaissances acquises à l'école, même si tu ne te sers pas de ces connaissances par la suite, le document est indispensable pour t'intégrer dans la société.

Tu vois, l'école est un outil créé par la société pour maintenir l'équilibre social et continuer à exister malgré le renouvèlement des générations. Les choses peuvent évoluer bien sûr, mais très lentement car chacun souhaite conserver les avantages que lui offre la société. Et surtout si la société était en révolution permanente, nous n'aurions plus aucun repère et ce serait impossible de s'organiser pour vivre tous ensemble.