Jusqu'à présent il n'y avait aucun problème pour aller te coucher et puis voilà que depuis quelques semaines c'est devenu impossible de te mettre au lit. Pleurs, demandes incessantes de câlins, cauchemars, tu veux bien dormir mais uniquement avec papa et maman. Bref tu te comportes comme un bébé.

Eh bien Théo, tout d'abord il ne s'agit pas de caprices. Ce mot là c'est celui employé par les grandes personnes qui ne comprennent pas ton nouveau comportement. Il se passe tout simplement que tu grandis. Tu viens de réaliser que le temps passe : hier, aujourd'hui, demain ces mots là prennent sens pour toi et aussi la notion de "plus jamais". Tu as compris qu'à un moment les choses s'arrêtent, qu'elles ne reviendront plus.

Comme tu es un petit garçon précoce, tu en as tout de suite tiré les conclusions qui s'imposent : papa, maman, ton frère, ta sœur, toute ta famille peut "s'arrêter" et ne plus jamais revenir. Tu prends conscience de la réalité de la mort. Alors évidement plus question de se séparer, tu veux rester avec ceux que tu aimes, en profiter au maximum avant qu'ils ne disparaissent. Et le soir en t'endormant tu as très peur : qu'est-ce que tu vas devenir tout seul ?

Il va falloir beaucoup de patience à tes parents pour te rassurer. Ce n'est pas facile de rassurer un enfant précoce. Il ne suffit pas de lui qu'il est en sécurité, que tout va bien se passer. Les enfants précoces savent que la sécurité n'existe pas, ils ont conscience de tous les dangers qui les entourent. Tes parents vont devoir t'apprendre à vivre avec ta peur, bien sûr au fil du temps elle sera moins forte parce que tu comprendras que même si le risque existe cela ne va pas arriver tout de suite. Au bout de quelques mois de patience, de câlins, de discussions autour de ta peur, tu apprendras à vivre avec et tu accepteras à nouveau d'aller te coucher sans compliquer les choses.

Le véritable problème se pose si ta peur se concrétise au moment où tu apprends à la maitriser : un déménagement, la mort de ton chien ou tout autre évènement important dans lequel on ne revient plus en arrière va te marquer très fortement. Alors ta peur ne disparaitra plus, tu continueras à avoir peur pendant des années et tu auras besoin de l'aide de quelqu'un pour te sortir de là. Tu te diras que c'est arrivé à cause de tes pensées, qu'elles se sont devenues réalité et que c'est de ta faute. Bien sûr ce n'est pas vrai, il s'agit simplement d'un hasard. Mais quand nos plus terribles cauchemars se réalisent, on se sent coupable et on n'a plus envie d'aller se coucher des années durant.